La science a pour mission fondamentale d’apporter des réponses aux questions qui hantent les gens. Elle a également pour tâche de faire avancer l’évolution. Toutefois, l’histoire met en premières loges des facettes sombres de l’humanité, et ce, depuis les premiers signes de vies de l’homme. Un humain est toujours prisonnier d’un grand désir de grandeur, de force et de pouvoir. Bien que ceci anime l’esprit d’évolution, cela a corrompu certains artisans de la science. On a alors assisté à de nombreuses courses vers l’armement. On avait même eu droit à une course vers l’espace. La chimie est une science noble, de par ses profonds principes. Cependant, elle a bien conduit à diverses tragédies. Ceci n’est pas prêt de se terminer tant que le cercle infernal sévit toujours.

S’éloigner de la nature

La nature est l’environnement primaire de l’homme. Il est tout à fait logique et normal de chercher refuge parmi les éléments naturels. Le seul souci, c’est qu’à force de trop chercher, on obtient des réponses. Il n’y a rien de mal à être curieux, c’est dans l’instinct originel de tout être vivant, du moins, de l’homme. Longtemps et encore aujourd’hui, on est animé du désir de pouvoir. En même temps, on s’est posé des questions sur les faits, les phénomènes… Ceci a éveillé en chaque être la quête du savoir, de la connaissance. Il n’est pas faux de dire que le savoir est l’arme la plus dangereuse qui soit. Quand la chimie a pu expliquer une partie des phénomènes naturels, on a décidé de se l’approprier. Pire même, on s’est dit que l’on pourrait devenir soi-même un Dieu. Le pouvoir de créer ne doit pas être en la possession de n’importe qui. À l’inverse, depuis l’évolution de la science, chaque être se trouve en mesure de supprimer un autre. Quand on crée une nouvelle chose, on doit s’attendre à ce que l’environnement change. En utilisant la chimie et ses expériences, on a fait un grand pas vers l’évolution. Toutefois, avec cela, on s’est éloigné de la maison mère. Transformer une poudre de métal en une barre n’est pas une faute, créer une nouvelle substance l’est.

Effets sur l’environnement

On peut citer plusieurs faits dont la chimie est la principale cause dans ce chapitre. Le premier, et celui qui reste le plus grand souci de l’humanité sont le réchauffement climatique. Pour faire court, la planète est en train de se chauffer, causant ainsi la destruction de l’écosystème. On voit ainsi un niveau de la mer qui monte de plus en plus et ce dû à la fonte des glaces. On voit aussi la perturbation du climat dans n’importe quelle partie du globe. Neige en Afrique du Sud, canicule en Europe, avancée de la saison estivale, et encore d’autres faits sont provoqués par ce réchauffement. La cause de ce phénomène est sans doute l’émission de gaz à effet de serre ou de dioxyde de carbone. Bien sûr, le corps en émet et vous penserez que la chimie n’y est pour rien. Toutefois, il n’y avait pas de combustibles fossiles durant la formation de l’écosystème. Il n’y avait non plus d’industries et d’automobiles donc. Depuis la découverte des réactions chimiques et du pétrole, on a conçu les moteurs à explosion. Ce sont les produits issus de l’utilisation des dérivés du pétrole qui ont dégradé la nature. Il suffit juste de jeter un coup d’œil sur une station-service et sur une raffinerie pour constater la pollution que celles-ci engendrent. Et qui est à l’origine de ces produits ? La connaissance sur la chimie bien sûr.

Outre cela, on peut également dire un autre problème, la pollution. Les études d’impacts environnementaux révèlent que les produits créés à partir de la chimie sont les plus polluants de la planète. Matières plastiques, synthétiques, fibres et d’autres substances sont durs ou quasi impossible à digérer pour la nature. Ceci est normal puisqu’à la base, ils n’étaient pas là. On peut tout simplement avancer que la nature ne s’y était pas du tout préparée.

Cadeau empoisonné

La chimie est une science, certains disent même un art. Certes, elle a permis à l’homme de s’approcher un peu plus du parfait. On a alors imaginé toutes sortes d’inventions grâce à elle. En voulant irrémédiablement se détacher du passé et de ses méthodes rudimentaires, on a créé toutes sortes d’alimentations et d’additifs. À la base, l’idée est vraiment noble. On part toujours du principe de faciliter la vie de chacun. On voit alors le lait en poudre, les colorants, les additifs pour boissons… Aussi, on fait face à de nombreuses transformations chimiques dans les industries agroalimentaires. Bref, la nature ne fait pas de bonbons, ceci se comprend. Comme si le fait de créer ne suffisait pas, on ingère actuellement la chimie. Il est alors des plus logiques qu’on rencontre actuellement le problème de malbouffe. Les médecins nutritionnistes recensent une forte dose toxique de produits actuellement dans ce que les gens mangent. Et comme par hasard, on connaît aujourd’hui un grand nombre de personnes atteintes du cancer. Les pesticides chimiques y sont pour plusieurs raisons. Comment rester tranquille quand on risque de manger ce qui tue d’autres espèces ?

Le mal incarné

La chimie est un pouvoir, la science l’est, la connaissance l’est. Ce qui la détient devient maître de son entourage. Depuis les temps anciens, ce qui possède l’arme la plus destructrice devient sans conteste le roi. Le savoir a alors juste accéléré les choses. La poudre chinoise est l’élément novateur dans l’armement. Mais bien sûr, qui parle d’explosion parle de chimie. On constate clairement alors ce qu’ont apporté les connaissances de cette science. Avec le temps, la quête et le désir grandissent. Puisque l’humanité ne peut résoudre un problème sans armes, on a toujours recours à un approfondissement du savoir. Un fait qui a marqué la fin de la Seconde Guerre mondiale doit notamment rester gravé à l’esprit de chacun. Qui croirait qu’une petite bombe à la taille d’une balle pouvait détruire une ville entière. C’est l’héritage de la chimie, la bombe atomique. Utilisé comme moyen de dissuasion actuellement, qui sait si cette technologie tomberait entre de mauvaises mains.