La chimie et l’amour

L’amour est un sentiment puissant partagé par deux personnes profondément attirées l’une par l’autre. L’évolution de la science prouve souvent tardivement ce que nous savons déjà – ce qui est logique et un fait dont personne ne douterait. Eh bien, elle le fait à nouveau. Elle réalise, grâce à des études médicales, que l’amour est bon pour notre santé et notre bien-être.

Peut-être que seuls quelques-uns d’entre nous ont besoin d’une preuve de ce fait, mais notre cerveau gauche pourrait bien être stimulé par le fait de savoir que c’est officiel – le fait de ressentir de l’amour et de se sentir aimé crée des états chimiques et hormonaux bénéfiques qui conduisent à la guérison et à la bonne santé. Et les scientifiques ont découvert que l’amour tel que nous le connaissons est stimulé par les substances chimiques présentes dans notre corps.

Quelques études sur l’amour et la chimie

Une étude montre que ceux qui se sont sentis les plus aimés et soutenus avaient beaucoup moins de blocages dans les artères cardiaques que les autres sujets.

Idem, avec des niveaux élevés de facteurs de risque, tels qu’un taux de cholestérol élevé, une pression artérielle élevée, du diabète et des anomalies à l’électrocardiogramme. Ceux qui estimaient que leur femme ne leur montrait pas d’amour, ont connu presque deux fois plus d’angines de poitrine que le premier groupe, qui estimait que leur femme leur montrait de l’amour.

Amour et Vieillissement

Une étude portant sur plus de 700 adultes âgés a montré que le vieillissement était davantage inhibé lorsqu’ils avaient le sentiment de contribuer aux autres que lorsqu’ils recevaient des autres. Plus ils donnaient d’amour et de soutien, plus ils en bénéficiaient physiquement. Il semble que nos liens émotionnels avec notre entourage renforcent notre système immunitaire.

Les premières recherches sur l’état de « tomber amoureux » indiquent que cet état produit certaines réactions chimiques et effets hormonaux bénéfiques. Lorsque deux personnes sont attirées l’une par l’autre, un certain nombre de substances chimiques semblent augmenter.

L’une d’elles est la phényléthylamine, qui accélère le flux d’informations entre les cellules nerveuses. D’autres sont la dopamine, qui nous fait nous sentir bien, et la norépinéphrine, qui stimule la production d’adrénaline. Les études sur ce sujet prouvent les bienfaits d’aimer et d’être aimé.

Amour et rythme cardiaque

Des recherches ont découvert que lorsque nous ressentons de l’amour, ou toute autre émotion positive telle que la compassion, la bienveillance ou la gratitude, notre cœur envoie des messages au cerveau, provoquant la sécrétion d’hormones qui affectent positivement notre santé et notre état émotionnel.

  • Lorsque nous sommes dans un état d’amour, notre cœur entre dans des rythmes cardiaques cohérents permettant au corps de passer par son processus naturel de régénération.
  • Lorsque nous sommes anxieux, en colère ou inquiets, le rythme cardiaque devient très incohérent et inhibe le cortex cérébral. D’autre part, lorsque nous ressentons des émotions comme l’amour, la gratitude et l’appréciation, notre cœur bat de façon rythmée, ce qui facilite la fonction corticale.
  • Lorsque nous sommes dans un état de non-amour ou lorsque nous sommes en colère contre quelqu’un, les deux moitiés du système nerveux se désynchronisent l’une par rapport à l’autre. C’est comme s’ils se battaient l’un contre l’autre : l’un essaie d’accélérer le cœur tandis que l’autre essaie de le ralentir. C’est ce qui crée ce rythme cardiaque très erratique. Cela crée à son tour une tension émotionnelle supplémentaire dans notre système nerveux et notre esprit.

Amour et système immunitaire

  • amour couple

Par exemple, lorsque les sujets d’une expérience se sont sentis en colère pendant une période de cinq minutes, leur taux de cortisol a augmenté. Le cortisol, connu sous le nom d’hormone du stress, supprime le système immunitaire. En conséquence, ces sujets ont subi une suppression de l’immunoglobuline A (IgA), un anticorps important, pendant six heures après s’être sentis en colère pendant seulement cinq minutes.

L’IgA sécrétoire constitue la première ligne de défense du corps humain contre la maladie. Ainsi, des niveaux d’IgA inférieurs à la normale nous rendent plus vulnérables aux rhumes, à la grippe et aux maladies respiratoires.

D’autre part, lorsque ces sujets ont ressenti de l’amour et de l’appréciation pendant une seule période de cinq minutes, leur taux d’IgA sécrétoire a augmenté de manière significative. Les scientifiques ont remarqué que si la hausse des IgA atteint un pic après avoir ressenti de l’amour pendant cinq minutes, puis diminue, elle entame ensuite une lente montée qui se poursuit pendant de nombreuses heures.

Amour et don de voyance

De nombreuses voyantes spécialistes de l’amour et de l’avenir sentimental rapportent que leurs clients se sentent beaucoup mieux lorsqu’ils sont amoureux. L’avantage de la voyance amoureuse est que les médiums la pratiquant jouent un rôle de coach et ont une grande expérience des suivis longitudinaux. Au cours de leurs histoires, ls rencontrent des déboires amoureux et souhaitent connaitre l’amour.

faire une voyance amour

Au fil du temps, une certaine intimité se noue et la relation devient très amicale. La voyance est accessoire et c’est surtout le prétexte à se confier pendant de nombreuses heures.

Amour et endorphines

Les endorphines, qui sont associées au sentiment de béatitude, nous aident à « nous lier » avec les autres. Cette article explique bien cela : https://www.femmeactuelle.fr/amour/couple/amour-endorphines-ocytocine-29246

En d’autres termes, elles nous aident à former des relations amoureuses. Les endorphines sont des « substances naturelles endogènes semblables à la morphine que nous produisons dans notre cerveau, nos organes sexuels, notre intestin, notre système immunitaire et notre cœur ». Dans d’autres recherches, la « neurobiologie de l’amour parental ». Dans cette étude et dans d’autres, il a été constaté que l’hormone ocytocine – associée aux sentiments d’amour pour un enfant et aussi à l’allaitement – a des effets puissants sur le corps, l’esprit et le comportement. C’est l’hormone naturelle antidépressive et anti-anxiété. Elle crée des sentiments de calme et un sentiment de connexion, de sorte qu’elle façonne réellement la façon dont nous voyons le monde. Elle réduit également les envies de fumer, ce qui en fait la clé de la guérison des dépendances de toutes sortes.

Lorsque nous passons de l’aliénation, de la colère et de l’amertume à la compassion, à l’amour et à la gratitude, notre santé s’améliore considérablement. Dans les années à venir, on affirmera bien davantage à quel point il est bénéfique pour nous d’être aimés et d’aimer et d’apprécier également les autres et la vie elle-même. Comme nous l’avons mentionné au début, nous n’avons pas vraiment besoin de la science pour nous le dire, mais il faut peut-être nous le rappeler.

Articles récents

administrator Écrit par :