Le futur est un concept qui relève surtout de la probabilité. On ne peut en effet parler de l’avenir que si l’on connaît le passé. En sachant l’histoire, on peut améliorer le présent. De la même manière, on peut espérer un avenir meilleur quand on fait ce qui se doit actuellement. Ceci dit, seule la manière dont les gens agissent peut avoir un impact sur ce qu’ils vont vivre dans les temps à venir. L’histoire montre que l’humanité peut s’entendre malgré les discordes. Cette entente a été au prix de nombreuses évolutions. L’esprit humain est en quête constante de réponses et la chimie en a apporté plusieurs. Pourrait-elle sauver l’avenir ? Il est temps d’apporter une réponse à cette question fatidique.

Les enjeux

Se réveiller le matin dans une ville diffère en tout point du même fait à la campagne. Depuis l’utilisation des combustibles fossiles, on voit aujourd’hui le taux de pollution augmenter de manière exponentielle. Toutefois, il y a encore plusieurs facteurs qui tendent à ce qu’on puisse affirmer que le monde coure vers sa perte. Réchauffement climatique, pollution, destruction de l’écosystème, dépendance à l’énergie fossile, tout cela fait partie des problèmes que la génération future se doit d’éviter. Quand l’environnement se dégrade, ce qui y vit se détériore avec. C’est pour cela qu’on doit œuvrer pour que la génération qui vient puisse vivre en paix. La science est l’outil le plus approprié pour cela. En effet, on ne peut pas compter uniquement sur la sensibilisation psychologique et sociale. Il faut des fois prendre des mesures drastiques pour le bien de tous. Cependant, la science en elle-même cumule plusieurs disciplines. Après une bonne réflexion, on constate clairement que la chimie est la mieux placée pour aider l’humanité.

Le pouvoir de créer

La chimie est une science expérimentale. De ce fait, elle étudie toutes les possibilités de transformations qu’un matériau peut subir. Ceci emmène en général dans le fait d’avoir une nouvelle substance. Ce pouvoir de transformer l’original en plusieurs dérivés constitue l’essence même de la chimie. En ayant plusieurs matières avec de différentes propriétés, on peut gérer les changements et voir laquelle s’adapte le mieux. On peut ainsi dire qu’en étudiant toutes les racines d’un éventuel problème, on peut y pallier grâce à la chimie. Il n’y a aucune science à part qui donne cette possibilité d’avoir quelque chose de nouveau. C’est de cette manière que la chimie se trouve sur la bonne place dans le cadre d’un avenir meilleur.

Le gros problème

On connaît aujourd’hui plusieurs faits qui semblent engouffrer le monde dans un chaos indéniable. Notamment, on entend parler du réchauffement climatique. Globalement, la température de la terre s’élève. Ceci conduit à la déstabilisation de l’écosystème. On ne peut pas savoir exactement ce qui est arrivé aux dinosaures. Toutefois, on sait qu’un grave incident a conduit à leur extinction. Or, on peut affirmer aujourd’hui qu’un petit changement dans le système écologique peut apporter de grands ravages. Le principal facteur de ceci est l’émission de dioxyde de carbone. Ce gaz est à la fois toxique pour l’organisme humain, mais aussi, elle apporte des effets néfastes sur l’environnement. Le gaz carbonique confine une partie des rayons infrarouges du soleil dans l’atmosphère terrestre. On voit alors le même effet que dans une serre de potagers. C’est pour cela par ailleurs qu’on l’appelle aussi gaz à effet de serre. La solution la plus évidente à ce problème est la transformation du gaz lui-même. Ceci fait alors appel aux connaissances issues de la chimie. Aujourd’hui, on connaît une méthode qui permet de transformer ce même gaz en pierre. On peut alors dire que la chimie œuvre déjà pour sauver l’avenir.

Transformer la pollution

Avec un besoin accru et une consommation qui augmente, il est normal de voir les déchets s’éparpiller dans tous les recoins du globe. Ces déchets ne peuvent pas être éliminés par l’écosystème puisqu’ils n’étaient tout bonnement pas là depuis la formation de l’univers. Toutefois, la chimie peut bien résoudre ce problème. Comme on le sait pertinemment, la chimie est une science où la transformation est le thème d’étude. Ceci dit, on peut profiter de ceci pour transformer la pollution en quelque chose d’utile. À cet effet, des chercheurs ont trouvé le moyen de convertir la pollution en carburant. Comment ? Il faut tout d’abord savoir que la plupart des matières comportent les éléments de base tel le carbone, l’hydrogène et l’oxygène. En jouant sur les proportions de chacun, la chimie peut bien changer une boîte d’yaourt en combustible fossile. Ceci fait recours alors au savoir issu de la biochimie. De manière générale, on utilise des microbes pour assurer la transformation.

En outre, on peut tout bonnement dissoudre les carbones issus des émissions de gaz à effet de serre en utilisant des microbes. Cela aurait pour effet que le dioxyde de carbone lui-même ne puisse plus se former.

Alternative aux ressources

La chimie peut aussi jouer un rôle important dans la protection de l’environnement. Les sceptiques trouvent en ce concept une grande dérision, toutefois, comme la chimie permet de créer, ceci est tout à fait possible. On utilise souvent les ressources naturelles pour assouvir certains besoins. À savoir, on exploite les combustibles fossiles, on use de bois pour fabriquer des meubles… En créant ou en transformant des substances, on peut ainsi avoir des alternatives à ces besoins fondamentaux. La pénurie d’aliments pourrait aussi être évitée puisque de nos jours, on compte un nombre assez conséquent de nutritions chimiques. En parlant de cela, cette science a bien œuvré dans le domaine médical. En effet, la plupart des médicaments et remèdes sont préparés chimiquement. Ceci laisse à dire que sans la chimie, on aurait vraiment été dans de beaux draps.

Bref, la chimie est une science avec le pouvoir de changer le monde. Si on l’utilise avec de bonnes intentions, elle est l’arme ultime pour changer l’avenir. Cependant, l’humanité a tendance à privilégier son instinct animal. La chimie se voit alors très utilisée dans l’armement. Si chaque pays peut se passer de cela, cette science est le compagnon idéal pour que le monde de demain puisse vivre tranquille.